Je suce bien au tel rose non surtaxe

Published by: 0


tel rose non surtaxe

Faire l’amour au tel rose non surtaxe est ma passion, et ce, depuis quelques mois. J’adore mon travail de guide touristique même si c’est fatigant. J’ai pris la bonne décision de me procurer un numéro coquin puisque j’ai envie de me déstresser et de me détendre en faisant une conversation érotique avec des hommes.
Je rencontrais Marc, un gars séduisant. Il fait partie d’un groupe de touristes que je dois accompagner pour une petite ballade en montagne. Par rapport aux autres mecs, il me parait beaucoup plus attrayant avec ses yeux bleus et son profil un peu musclé.

Je l’ai vu aussi s’intéresser à moi, ou du moins à mon profil sexy. En fin de journée, il a profité d’un moment où nous nous trouvons seul en plein foret pour m’embrasser soudainement. Je me souviens encore de ses lèvres douces sur les miennes. Puisque nous n’avions pas beaucoup de temps devant nous, j’accélérais les choses en me penchant rapidement pour ouvrir sa braguette et pour sortir sa verge, comme je le faisais au tel rose non surtaxe. Celle-ci est encore trop molle, alors je me sers de mes mains pour la rallumer. Quelques secondes suffisent pour rendre son membre bien dur. Je m’apprête ainsi à la mettre dans ma bouche pour une séance imprévue de fellation en plein foret.

tel rose non surtaxeAprès qu’il ait vidé ses couilles, le gars pervers finit par me demander si j’ai un numéro de téléphone puisqu’il envie de continuer cette petite aventure. Je lui ai filé mon numéro de tel rose non surtaxe, en précisant cependant que celui-ci ne sera pas joignable qu’à partir de 18 heures puisque je travaille le jour. Je n’oublie pas quand même de lui rassurer qu’autant d’aventures plus intéressantes l’attendaient en ligne.

Viens me dévêtir au tel rose non surtaxe

La nuit tombait. Je me trouvais seul dans mon hôtel. Après une bonne douche, je m’installais sur la terrasse en allumant une cigarette afin de me détendre. Après quelques minutes de relaxation, en profitant surtout de ce vent qui soufflait doucement, j’ai pu entendre mon tel rose non surtaxe qui sonne. Celui-ci est posé sur le lit, alors je dois me déplacer pour le décrocher. C’est la voix de Marc qui m’a accueilli.
En poursuivant la conversation avec lui, je m’installais sur mon lit. Puis je commence à me dévêtir tout en prenant mon temps. Le gars ne cache plus son intention de faire l’amour avec moi à travers ses cochonneries à l’autre bout du fil.

Ainsi, je l’ai invité à me dévêtir complètement puisque je portais encore un soutif et un slip rouges. Je devine déjà sa bouche rencontrant la mienne. Je sens ses lèvres pulpeuses, chaudes et douces. Des petits gémissements se font entendre de part et d’autre du tel rose non surtaxe. Il suffit que je lui dise que je suis entièrement nu pour enflammer ses désirs. Il se sert ainsi de ses mains et de sa langue pour explorer tout mon corps surtout les endroits intimes.
« Tes seins sont bien pulpeux, Tatiana ! Ils sont magnifiques. »

Des coups de reins violents me vont faire jouir !

Puis ses mains se dirigeaient doucement vers ma chatte ruisselante sur le tel rose non surtaxe. Il enfonçait ses deux doigts pour la défoncer, comme s’il s’agissait d’une vraie bite. Vraiment, ce mec me rendait folle d’excitation. Je ne pouvais plus m’empêcher de gémir, le rythme de ma respiration s’accélérait. Je ne pouvais plus me contrôler, comme si je devenais une fille possédée. Des cochonneries sortaient ainsi de ma bouche en lui suppliant de me défoncer à fond comme une chienne. Il faut qu’il me prenne immédiatement en profitant de ma chatte bien lisse. Mais ce mec-là voulait encore jouer avec mes nerfs. Il a pris son temps avant de diriger lentement son sexe vers le mien.

J’écartais les jambes tout en m’installant sur le dos. Je suis prêt à m’offrir entièrement à lui, les pieds mis en l’air et les jambes bien écartées. Puis je sens son sexe qui m’ouvrit lentement. Celui-ci s’enfonçait centimètre par centimètre avant de fourrer entièrement ma foufoune. Mes cris s’intensifient au fur et à mesure que ses coups de reins devenaient de plus en plus violents. Puis le mec m’a mis en quatre pattes afin de me donner des coups de bite plus intenses tout en claquant mes fesses. Il me pilonnait la chatte d’une manière sauvage au bout de certains temps. Son corps commençait à vibrer de plaisir. Moi aussi, mon gémissement se transformait en un hurlement de plaisir au tel rose non surtaxe.

Téléphone à cette salope
0895895869

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *